Et si les plantes ne nous voulaient pas que du bien ?

Grâce à pléthore dʹétudes et de livres à succès, on sait désormais quʹelles communiquent entre elles, quʹelles se soutiennent les unes les autres, quʹelles se défendent de leurs agresseurs, quʹelles sont émotives, intelligentes… Mais, si les plantes sont si " intelligentes " et rusées quʹon le dit, ne devrait-on pas apprendre à nous méfier dʹelles, nous qui sommes leurs principaux agresseurs ?

L'institution UNIL