Jazz, le parent pauvre

Frédéric Bintner est batteur de jazz. Il s’est installé un minuscule local dans le garage de la maison familiale. A peine de quoi placer ses fûts et quelques micros. C’est de là qu’il enregistre des parties de batterie selon des commandes qu’il reçoit d’autres musiciens, ou qu’il répète avec son groupe, via Skype. Mais cela ne suffit pas: il donne des cours au conservatoire de Fribourg pour faire vivre sa famille.

La Thematique SOCIOLOGIE

L'expert Marc Perrenoud

L'emission Vacarme