Pourquoi pleure-t-on, et pourquoi sʹempêche-t-on si souvent de pleurer?

Dans une société obnubilée par le culte de la performance, quelle est la place des larmes, de la fragilité et de la vulnérabilité? Débordés, stressés et épuisés, nous traçons à vive allure en nous interdisant souvent de craquer, de pleurer et donc de souffler. Pourtant, les larmes libèrent, allègent et nous font du bien. Pleurer nettoie le corps de ses tensions.

La Thematique SOCIOLOGIE

L'emission Vacarme