La Suisse "n'a pas les ressources" pour la surveillance par reconnaissance faciale

Contrairement à la Chine qui multiplie les systèmes de surveillance live, San Francisco, où siègent les géants de la technologie, vient d'interdire la reconnaissance faciale. La police suisse dit ne pas vouloir "fliquer la population".

L'emission Le 19h30