Les dessous de l'algorithme de Tinder

Jessica Pidoux, doctorante en humanité digitale à l'École polytechnique fédérale de Lausanne, a analysé les brevets de l'application de rencontres "Tinder". Il en ressort notamment un algorithme patriarcal et genré, qui favorise les rencontres entre hommes âgés fortunés et jeunes filles moins éduquées. Les utilisateurs sont par ailleurs fichés avec un score de désirabilité qui influence les rencontres mises en avant.

L'emission On en parle

L'institution EPFL