Ralentir le vieillissement grâce à une molécule dérivée de la grenade

Un laboratoire de l’EPFL a réussi à isoler une molécule issue de la grenade, qui, transformée par les bactéries intestinales, a un effet positif sur la régénération des cellules. Testée sur des petits vers et les rats, la molécule prolonge la durée de vie sans manipulation génétique. Cette molécule, si elle est également efficace sur l’homme, pourrait permettre de lutter contre les maladies liées à l’âge.