Internet est-il un espace de liberté ou un espace contrôlé?

Permet-il lʹexpression de lʹintelligence collective ou au contraire la construction de monopoles organisés par les grandes marques? Brise-t-il les frontières ou favorise-t-il lʹexpression de visions territoriales? Est-il un moyen dʹaccès gratuit à la connaissance ou plutôt un lieu où si on ne paye pas, nous devenons le produit? Embourbé dans ces contradictions, internet va-t-il un jour mourir?

L'institution EPFL