Une horloge circadienne dans nos muscles

Des chercheurs ont découvert que les cellules musculaires abritent une horloge biologique. Son dérèglement pourrait favoriser le développement d’un diabète de type 2.