Les incivilités sonores prennent-elles plus de place dans notre quotidien ?

Pas la pollution sonore régulièrement mesurée, non, mais bel et bien ces sons désagréables qui envahissent nos vies. Cʹest par exemple cette personne qui parle au téléphone, son interlocuteur sur haut-parleur, sans même prendre la peine de plaquer le portable sur son oreille. Cʹest cette enceinte bluetooth portable, merveille de technologie, qui crache un son puissant dans le bus, au parc, voire sur la terrasse dʹun café.

L'institution EPFL