La procrastination est un phénomène très répandu. Mais pourquoi avons-nous cette tendance à remettre nos tâches à plus tard? Est-ce toujours une mauvaise chose ou nʹest-ce pas également une manière de laisser une place à la découverte et à la créativité? Quand est-ce que cette propension devient réellement pathologique?