La grogne des enseignants romands est-elle vraiment justifiée?

Les enseignants romands donnent de la voix: à Fribourg et en Valais, ils doivent faire face à des coupes salariales, et à Genève, le Grand Conseil discutera de réduire d'un an la formation des maîtres d'écoles primaires, tandis que certains veulent rétribuer les enseignants en fonction du nombre d'élèves présents dans une classe. Autant de mesures qui ne contribuent pas à la motivation des enseignants, et donc qui n'arrange pas la pénurie à laquelle les autorités doivent déjà faire face.