La rencontre de bactéries et de déchets nucléaires

Utiliser des bactéries pour rendre plus sûrs les futurs dépôts de déchets radioactifs… L’idée paraît bizarre, mais elle n’est pas si saugrenue que ça. Elle est issue d’une recherche effectuée sous la direction du Laboratoire de microbiologie environnementale de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.

L'institution EPFL