Requérants d'asile, l'impact des traumatismes

Selon une étude, les requérants ayant subi la violence étant enfant commettent 40% de plus de crimes que les autres.

L'institution UNIL