Les protozoaires jouent un rôle important dans l’écosystème et parmi eux, il y a l’amibe, plus particulièrement l'Hylosphénia papillo. Des chercheurs de l’Université de Neuchâtel se sont aperçus que cette amibe pouvait être un excellent indicateur des changements en cours dans les tourbières sous l’influence du réchauffement climatique.

L'expert Edward Mitchell

L'emission CQFD