Pourquoi nous sommes si sensibles à la superstition

Toucher du bois, ne pas dire que tout va bien de peur quʹun malheur ne survienne, croiser les doigts, ne pas souhaiter bonne chance… Sans quʹon le remarque, nous sommes toutes et tous sensibles à la superstition. Ou presque. Quel sont les fondements de ces croyances? En avons-nous conscience lorsque que nous les utilisons? Pourquoi la superstition a un effet sur nous?

L'expert•e Pascal Wagner-Egger

L'institution UNIFR