La deuxième vague met sous pression les autres services de maladies graves

La réorganisation des hôpitaux pour faire face à l'afflux des patients Covid n'est pas sans conséquence pour les autres services de maladies graves. C'est notamment le cas des services d'oncologie et de cardiologie du CHUV, qui sont mis sous pression.

La Thematique MALADIE

L'institution CHUV