Les propos contre lʹislam de la lycéenne française Mila ont mis en émoi les réseaux sociaux. Mais ils nʹincitent pas à la haine, a estimé jeudi 30 janvier la justice française qui a classé lʹaffaire.

La Thematique RELIGION