Genève, capitale mondiale des exoplanètes

Selon Pierre Bratschi, astronome à l'UNIGE et coordinateur de l'exposition CHEOPS, à travers ces deux instruments exceptionnel, le VLT (pour Very Large Telescope) et le satellite CHEOPS, "le but est de montrer à la population ce que l'on fait et quels instruments l'on utilise. Les gens n'ont souvent pas idée de la taille qu'ils font."