Le romanche est défendu par la Lia Rumantscha qui fête ses 100 ans.

Le romanche est devenu langue nationale en 1938, quand 92% des Suisses l'ont reconnue comme telle en votation populaire.